La rue Pasteur entretenue par deux riverains.

Publié le par cote aux vents

Nouveau visage pour le quartier.

La Résorption de l’habitat insalubre (RHI) arrive à son terme à la rue Pasteur. Le promoteur, la SEMSAMAR a en effet terminé les travaux de voirie. Mais pour certains riverains, le travail reste inachevé. Pour eux, l’embellissement de leur rue laisse à désirer. Auparavant, avant la mise en place de la RHI, cette rue était très égayée de fleurs et arbustes. Aujourd’hui le béton prime sur leur environnement. C’est ainsi que, au cours du mois de décembre, deux d’entre eux, Hugues Léonidas et Daniel Dollin, ont entrepris d’y remédier en entamant de petits travaux de bétonnage et de fleurissement. Ils ont refait aux abords des trottoir, avec des dalles de béton, le parterre longeant le terrain du Club Sportif Capesterrien (CSC). Ils n’ont pas une seconde hésité à investir leur propre fonds pour acheter ciments et sables. Puis, en début janvier, ils y ont planté fleurs et arbustes qui ont de nouveau donné vie à cette rue Pasteur, très fréquentée par les supporters, membres et joueurs du CSC et ou l’ont trouve également plusieurs commerces tels, une boulangerie, une épicerie, un artisan décorateur, l’atelier d’art de Claudy Sainte-Luce, une entreprise de vente de pneu et la scierie municipale. « Nous avons signalé à la mairie cette situation, ainsi qu'à la SEMSAMAR, mais nous avons rien vu bougé, donc nous avons pris l’initiative. Nous nous occupons même d’élaguer certains arbres qui sont gênants pour les biens et les personnes. C’est une fierté pour nous de voir notre quartier reprendre vie après trois années contraignantes de travaux, bien que nous savions pertinemment que cette RHI était nécessaire » explique Hugues Léonidas.            

 Photo : Hugues Léonidas n’hésite pas à prendre sur son temps pour embellir sa rue.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article